Un peu de tout et beaucoup de rien

J'avais pas remarqué un truc dans les boutiques. Quand on va dans un bureau de poste c'est pour y récupérer un colis (souvent parce que le facteur ne s'est pas donné la peine de sonner à la porte, mais c'est une autre histoire) ou pour envoyer une lettre. Mais maintenant il y a une coin qui fait librairie, on peut y acheter des livres, des accessoires pour écrire et même parfois des joujoux.

Déjà que la poste s'amuse à jouer à la banque, elle touche à tout... Comme dit notre libraire "moi j'ai pas le droit de multiplier mes activités dans ma boutique". Finalement ça fait beaucoup de "services" mais y en pas un qui est au top et on fait toujours autant la queue. Ce serait plus intelligent de faire un seul travail, le vrai, son travail, mais de le faire bien. Quand les gens sont contents ils reviennent. C'est pas une carte de fidélité qui donne des points qui remplacera ça. Et le pire c'est que cette logique se répand. Quand on va à la supérette pour acheter à manger il y a maintenant des DVD en vente devant les caisses. Peut-être que si je vais à la FNAC je pourrais poster une lettre ou acheter une salade qui sait?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet