Attentat contre Obama

Ils sont drôles les médias. Deux sales types racistes ont été arrêtés parce qu'ils voulaient tuer Barack Obama et 102 afro-américains. Et pendant toute la journée les télévisions n'ont pas cessé de répéter que le candidat avait dit qu'il n'avait pas peur.

Bah oui forcément, il va pas dire le contraire. S'il commence à dire que lui ou sa famille sont inquiets, il sera plus crédible pour diriger la première puissance du monde et mener les soldats américains. C'est tellement évident qu'aucun journaliste n'y a pensé! Ils devaient vraiment rien avoir d'autre à dire pour se concentrer sur une si petite phrase et fonctionner comme un disque rayé à raconter la même fadaise...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet